La Châtaigneraie en 8 dates

1976

Le 12 octobre se tient l’assemblée générale constitutive de l’association La Châtaigneraie, une Société civile immobilière du Centre de Rééducation de Menucourt étant créée parallèlement par une cinquantaine d’entreprises d’assurances de dommages membres de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances afin de financer la construction et l’équipement des bâtiments hospitaliers correspondant.

1977

Le 3 décembre, l’établissement de rééducation et de réadaptation fonctionnelles de Menucourt, dont la construction vient de s’achever et qui propose une centaine de lits en hospitalisation complète, ouvre au public et le premier résident y est admis dès le surlendemain.

1978

Le 23 janvier, l’établissement de Menucourt est inauguré par Simone Veil, ministre de la Santé et de la Sécurité sociale à cette époque, accompagnée de Michel Poniatowski, ancien ministre de la Santé et de la Sécurité sociale.

1978

Jacques Chirac, ancien Premier ministre, maire de Paris, est accueilli en rééducation en décembre 1978 pour quelques semaines au centre de Menucourt à la suite d’un accident de la circulation survenu le 26 novembre précédent en Corrèze et d’une intervention chirurgicale pratiquée à l’hôpital Cochin. La médiatisation de ce séjour a largement contribué à faire connaître à ses débuts l’établissement de Menucourt au public.

1983

Pour la première fois sont organisées « Les Journées de Menucourt » qui, tous les deux ans et jusqu’en 2014, ont réuni sur le thème de la rééducation de nombreux professionnels français et étrangers ayant des spécialités très diverses et venant aussi bien du secteur public que du secteur privé. Les conclusions de ces colloques ont fait l’objet de publications scientifiques qui font référence.

1991

Le 4 mars, La Châtaigneraie ouvre au 48 rue de La Convention dans le 15ème arrondissement un second établissement de rééducation et de réadaptation à Paris centré sur l’hospitalisation de jour et pouvant accueillir quotidiennement cent-vingt patients.

2013

En partenariat avec la Fédération Française de l’Assurance et l’association Assurance Prévention, La Châtaigneraie crée le Fonds de dotation « Renaître », organisme de mécénat habilité à collecter des fonds pour financer des actions de recherche en matière médicale et de prévention.

2022

Au-delà de la réadaptation et de la rééducation fonctionnelles, La Châtaigneraie élargit son objet statutaire à la prise en charge des traitements et soins destinés aux personnes handicapées et dépendantes.

La Châtaigneraie, 45 ans et quelques points d’histoire

Les assureurs ont très tôt mesuré l’intérêt social et économique d’optimiser la réparation des victimes de sinistres corporels et les assureurs accidents du travail ont immédiatement soutenu les travaux innovants du Docteur Gabriel Bidou lorsqu’il a créé en 1924 le premier « service de récupération fonctionnelle » à l’Hôpital de La Pitié-Salpêtrière.

A l’initiative de deux grands professionnels de la rééducation, le Docteur Jean-Noël Heuleu et Monsieur Bernard Albert, les entreprises d’assurances de dommages, principalement d’assurance automobile, réunies au sein de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances ont décidé en 1976 de créer à Menucourt un établissement hospitalier pilote pour la rééducation des victimes d’accidents de la circulation, du sport et de la vie courante. Leurs objectifs étaient alors :

  • de promouvoir l’étude de méthodes propres à l’amélioration des techniques de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles appliquées aux patients porteurs de pathologies traumatologiques, orthopédiques, neurologiques et rhumatologiques ;
  • de concourir à la recherche et à l’application de procédés d’évaluation et de traitements de dommages corporels ainsi que de méthodes de prévention de ces dommages.

En 1991, sur la base de l’expérience du centre de Menucourt et de la réputation qu’il s’était acquise, l’association La Châtaigneraie a créé dans le XVème arrondissement de Paris, un nouvel établissement sous la forme d’un hôpital de jour pouvant accueillir quotidiennement cent-vingt patients.

Les progrès médicaux considérables accomplis depuis quarante ans dans la réparation des victimes d’accidents et la forte diminution de la durée des séjours hospitaliers a réduit les enjeux économiques liés à leur indemnisation et les assureurs de dommages ont progressivement prêté une moindre attention à l’activité de La Châtaigneraie. En revanche, les assureurs de personnes continuent à souhaiter que les deux établissements de Menucourt et de Paris conservent un rôle pilote en matière de réadaptation et de rééducation des personnes malades, handicapées et dépendantes et qu’ils prennent part à la vaste politique de prévention poursuivie par le syndicat professionnel France Assureurs au sein duquel ils sont réunis et de son association Assurance Prévention.

Les présidents de La Châtaigneraie

De 1976 à 1982 Jean Nardin ancien directeur général des Assurances Générales de France

De 1982 à 1996 Michel Gaudet président d’honneur de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances

De 1996 à 2018 Jean Flory ancien vice-président délégué général de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances, ancien président de la Prévention Routière

2018 à 2020 Michel Chevillet ancien directeur de la branche Santé Individuelle aux Assurances Générales de France, ancien président du Comité Santé de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances

Depuis 2020 Gilles Wolkowitsch ancien secrétaire général de la Fédération Française de l’Assurance, ancien secrétaire général de l’association Assureurs Prévention

La Châtaigneraie © Incite communication 2022 – v1.2.1

Taille des polices
Contraste